21 textes et vidéos sur les effets secondaires des injections

medical, syringe, vaccination-5835701.jpgVoici quelques-uns des nombreux articles et vidéos au sujet des effets secondaires des injections. Pour les articles en anglais, vous pouvez les traduire avec un clic droit sur la souris, puis cliquez sur « traduire ». Choisissez le français si ce n’est déjà fait.

1- Article et entrevue de France Soir avec Laurent Mucchielli, directeur du Centre national de recherche scientifique, « Une mortalité inédite : il y a urgence à suspendre la vaccination » :

« Le sociologue lance une alerte à tous : nous avons à faire face à une mortalité inédite et nous devons faire un moratoire sur cette vaccination. »

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/laurent-mucchielli-alerte

2- L’article censuré de Laurent Muchielli et al. dans son intégralité, La vaccination Covid à l’épreuve des faits. Deuxième partie : une mortalité inédite :

« La pharmacovigilance des vaccins anti-covid est déniée car elle menace l’idéologie de la vaccination intégrale portée par les industries pharmaceutiques, les gouvernements et les principaux médias. Cette vaccination de masse conduit pourtant à une mortalité inédite dans l’histoire de la médecine moderne. Il y a urgence à la suspendre pour évaluer la balance bénéfice/risque au cas par cas. »

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-vaccination-covid-lepreuve-des-faits-2eme-partie-une-mortalite-inedite

Vous trouverez la première partie, « La vaccination à l’épreuve des faits. 1ère partie : les chiffres de l’épidémie », ici : https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/200721/la-vaccination-l-epreuve-des-faits-1ere-partie-les-chiffres-de-l-epidemie

3- Base de données du système de surveillance des effets indésirables des vaccins Vaccine Adverse Events Reporting System (VAERS) aux États-Unis.

En date du 3 septembre, on compte 14 506 décès, 18 439 invalidités permanentes, 58 268 hospitalisations, 413 anomalies congénitales, 14 593 effets graves et d’autres effets secondaires.

Cette base de données offre énormément de détails, comme l’âge de la personne, le jour de l’injection, le jour du début des effets et le jour du décès.

https://www.medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=CAT&EVENTS=ON&VAX=COVID19

4- Entrevue avec le Dr Peter Schirmacher, chef du département de pathologie de l’université de Heidelberg, « Des morts vaccinés non-déclarés ? Il faut autopsier davantage, selon le Dr Peter Schirmacher » :

« ‘’Le Dr. Schirmacher a déclaré à la Deutsche Presse Agentur (DPA) que le nombre de décès provoqués par la campagne actuelle de vaccination est inconnu mais sans doute élevé : « (…) nous, les pathologistes, ne recevons aucune information dans la majorité des cas où un patient meurt suite à, et vraisemblablement à cause de la vaccination.’’

Selon l’Augsburger Allegemeine Zeitung, le Dr Schirchmacher souhaite impérativement analyser les rares mais très graves effets indésirables des vaccins tels des AVC ou des maladies auto-immunes.

Il déplore l’état de fait où lorsqu’un vacciné meurt, c’est en règle générale sans qu’il n’y ait eu d’observation clinique. ‘’Le médecin appelé à constater le décès ne fera pas le lien avec la vaccination ; il va certifier que la cause du décès était par mort naturelle, suite à quoi le patient sera enterré. Ou bien il va déclarer que la cause de décès est incertaine ; à ce moment-là, le Procureur, n’ayant pas constaté de culpabilité de la part d’un tiers, autorisera l’enterrement du corps. » »

https://www.francesoir.fr/societe-sante/peter-schirmacher-autopsier-vaccins

5- Vidéo (en anglais avec sous-titres en français) du Dr Vladimir Zelenko, « Dr. Vladimir Zelenko – 3ème guerre mondiale ».

Après avoir énuméré les effets secondaires des injections (caillots sanguins, inflammation du coeur, fausses couches, phénomène ADE (réaction immunitaire potentiellement désastreuse, voire mortelle), maladies auto-immunes, cancers, infertilité), Dr Zelenko dit ceci:

« Si tout le monde sur la planète attrapait la c*v!d, le taux de mortalité mondial serait de moins d’un demi pour cent, soit 35 millions. Si l’on suit les conseils des soi-disant leaders mondiaux comme Bill Gates et que l’on [pique] 7 milliards d’humains, le taux de mortalité sera au-delà de 2 milliards. Donc réveillez-vous! C’est la 3e Guerre mondiale! Il s’agit d’un niveau de malfaisance et de malveillance inédites, probablement dans l’histoire de l’humanité […] Je suis contre les sacrifices d’enfants […] »

https://odysee.com/@TheAmir:5/video_2021-08-09_23-09-51:8

6- Dr Robert Malone, inventeur du vaccin à ARN messager, « L’inventeur d’un vaccin remet en question la promotion vaccination obligatoire et la stratégie Covid-19 de Biden » :

« La stratégie consistant à procéder à une vaccination universelle en plein milieu de la pandémie est une erreur scientifique et doit être repensée.

Cette stratégie prolongera probablement la phase la plus dangereuse de la pire pandémie depuis 1918 et causera presque à coup sûr plus de mal que de bien – tout en sapant la confiance dans l’ensemble du système de santé publique […]

Les effets secondaires connus comprennent des troubles cardiaques et thrombotiques graves, des perturbations du cycle menstruel, la paralysie de Bell, le syndrome de Guillain Barre et l’anaphylaxie.

Les effets secondaires inconnus que les virologues craignent peuvent apparaître, notamment des risques de reproduction existentiels, des maladies auto-immunes supplémentaires et diverses formes d’aggravation de la maladie, c’est-à-dire que les vaccins peuvent rendre les personnes plus vulnérables à la réinfection par le SRAS-CoV-2 ou à la réactivation d’infections virales latentes et de maladies associées. »

https://www.washingtontimes.com/news/2021/aug/5/biden-teams-misguided-and-deadly-covid-19-vaccine-/

7- L’immunologiste et virologue canadien Byram Bridle : « La protéine Spike est elle-même toxique et dangereuse pour l’homme » :

« En pratique, on a découvert que la protéine pose problème : 13 jeunes ont reçu la thérapie génique Moderna et on a observé que la protéine Spike est passée dans leur sang chez 11 des 13 jeunes. En passant dans le sang, elle peut se lier aux récepteurs de nos plaquettes pouvant provoquer coagulation, caillots, problème neurologique. Ce qui explique tous les effets secondaires graves que l’on a pu observer (thromboses et autres caillots) […]

[L]es données japonaises ont montré que la tristement célèbre protéine de pointe du coronavirus pénètre dans le sang où elle circule pendant plusieurs jours après la vaccination, puis s’accumule dans les organes et les tissus, y compris la rate, la moelle osseuse, le foie, les glandes surrénales et dans concentrations assez élevées dans les ovaires […]

‘La protéine de pointe libérée est rejetée dans le milieu, puis atteint finalement la circulation sanguine, causant des dommages systémiques. Les récepteurs ACE2 sont communs dans le cœur et le cerveau, et c’est ainsi que la protéine de pointe provoque des problèmes cardiovasculaires et cognitifs’ » selon la professeur du Massachusetts Institute of Technology (MIT) Stephanie Seneff. »

https://www.francesoir.fr/societe-sante/nous-avons-fait-une-erreur-la-proteine-spike-est-elle-meme-toxique-et-dangereuse-pour

8- Vidéo (en anglais avec sous-titre en français) du médecin canadien Charles Hoffe sur la fréquence des caillots sanguins chez ses patients injectés :

« J’ai 62% de D-dimères élevés chez les vaccinés, ce qui signifie que les caillots sanguins ne sont pas rares […] Seuls les gros caillots sont rares […] Ces vaisseaux sont endommagés de façon définitive. »

https://twitter.com/GabinJean3/status/1414934160272150538

9- Vidéo : Le Dr Denis AGRET explique les effets secondaires graves et les décès suivant les vaccins COVID

https://www.quartierlibre.tv/quartierlibre/le-dr-denis-agret-explique-les-effets-secondaires-graves-et-deces-suite-aux-vaccin-covid/

10- « Je pense que les personnes vaccinées seront désavantagées par rapport aux personnes non vaccinées » Stephanie Seneff, chercheuse au MIT :

« Depuis quelques mois, ses recherches se portent sur la pathologie du Sars-CoV-2 et surtout sur la technologie des vaccins à ARNm et à ADN. Elle conclut à l’extrême dangerosité de ces injections, susceptibles de provoquer une augmentation rapide des maladies auto-immunes, notamment la maladie de Parkinson et les scléroses en plaque au sein de la population. Elle détaille longuement le processus de réaction que provoque la protéine Spike dans les cellules qui « sont en feu » et se mettent à produire massivement des anticorps en réaction. Ces anticorps produits en trop grand nombre pourraient attaquer les tissus de plusieurs organes vitaux comme le cœur, le foie, le cerveau, les ovaires et la rate et engendrer toutes sortes de maladies dégénératives. »

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/stephanie-seneff

11- Dr Alexandra Henrion-Caude, explique les injections et parle de leurs effets secondaires.

https://odysee.com/@LaResistance:5/mujy5yw4:0

12- Vidéo intéressante, mais on ne nomme pas les experts. Ils semblent qualifiés, mais puisque nous ne connaissons pas leur identité, les informations doivent être corroborées ou les experts identifiés. On y voit des photos du sang de personnes injectées : « Les surprises d’analyses de sang de personnes vaccinées ».

https://rumble.com/vluavl-les-surprises-danalyses-de-sang-de-personne-vaccines.html?mref=6zof&mrefc=5

13- Vidéo en anglais avec sous-titres en français de Dr Jane Ruby. Elle parle d’une substance inconnue ressemblant à de l’oxyde de graphène et que l’on retrouve dans le sang des injectés. Elle se base sur l’étude des experts espagnols de Quinta Columna :

https://odysee.com/@BIGMAFIAPHARMA:6/oxyde-de-graphene-genocide:2

14- Dr Gérard Delépine, « L’hécatombe post vaccinale s’étend dans le monde » :

« Il y a deux mois, nous avons tenté d’alerter sur les résultats paradoxaux des vaccin covid19 en publiant les courbes de mortalité pré et post vaccination d’Israël et de Grande-Bretagne[1] qui montraient déjà que ces vaccinations ont été suivies d’une hausse considérable des contaminations et de la mortalité durant 6 à 8 semaines après le début de la vaccination.[2]

Depuis cette période, les campagnes de vaccination se sont étendues mondialement même aux pays où le covid était peu présent. Et partout elles ont été suivies d’une hausse considérable des nouvelles infections et de la mortalité pendant plusieurs semaines ou mois.[3]

https://www.mondialisation.ca/lhecatombe-post-vaccinale-setend-dans-le-monde/5656922

15- Dr Gérard Delépine et Dr Nicole Delépine , « Sportifs de haut niveau, les vaccins covid diminuent vos performances ! MàJ »

« Les sportifs de haut niveau dont l’âge jeune, le bon état de santé (ou leur excellent suivi) et l’hygiène de vie parfaite, les protègent totalement des complications du covid, n’ont aucun bénéfice personnel à espérer de prétendus vaccins.[9] Comme ces injections n’empêchent pas la possible transmission du virus,[10][11] il n’y a non plus aucune raison altruiste de les recevoir. »

https://www.mondialisation.ca/sportifs-de-haut-niveau-les-vaccins-covid-diminuent-vos-performances-maj/5657823

16- Vaccin anti-covid Pfizer pour les enfants, témoignage d’un médecin

https://odysee.com/@Censored_content:7/Vaccin+Pfizer+t%C3%A9moignage+m%C3%A9decin+effets:f

17- Annonce de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis, où il est question entre autres de myocardites et de péricardites :

« De plus, la FDA a mené une évaluation rigoureuse des données de surveillance de la sécurité post-autorisation concernant la myocardite et la péricardite après l’administration du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 et a déterminé que les données démontrent des risques accrus, en particulier dans les sept jours suivant la deuxième dose. Le risque observé est plus élevé chez les hommes de moins de 40 ans que chez les femmes et les hommes plus âgés. Le risque observé est le plus élevé chez les hommes de 12 à 17 ans. Les données disponibles du suivi à court terme suggèrent que la plupart des individus ont eu une résolution des symptômes. Cependant, certaines personnes ont eu besoin d’un soutien en soins intensifs. On ne dispose pas encore d’informations sur les effets potentiels sur la santé à long terme. Les informations de prescription de Comirnaty incluent un avertissement sur ces risques. »

https://www.fda.gov/news-events/press-announcements/fda-approves-first-covid-19-vaccine

18- Page de Santé Canada sur les effets indésirables :

Vaccins à base d’ARNm

Myocardite et péricardite

« Nous savons que, parmi les réactions après l’administration de vaccins contre la COVID-19 à ARNm liés à :

  • myocardite (inflammation du muscle cardiaque)
  • péricardite (inflammation de l’enveloppe du cœur)

[…] Les cas internationaux indiquent que ces conditions semblent se produire plus souvent que prévu dans certaines populations et situations, comme par exemple :

  • chez les adolescents et les jeunes adultes
  • chez les hommes
  • après la deuxième dose
  • généralement peu de temps après la vaccination
    • les symptômes semblent bénins

Selon les données canadiennes, nous ne voyons pas à l’heure actuelle de taux plus élevés de ces problèmes de santé que ce à quoi on s’attendrait normalement dans la population générale. Les données probantes continuent d’évoluer et les enquêtes sur un possible lien entre la myocardite/péricardite et les vaccins à ARNm se poursuivent. Nous continuerons de surveiller la situation de près étant donné qu’un plus grand nombre :

  • d’adolescents et de jeunes adultes sont vaccinés
  • de deuxièmes doses sont administrées »

Les autres effets secondaires comprennent : paralysie de Bell  (paralysie faciale) caillots sanguins avec plaquettes peu élevées (thrombose avec thrombocytopénie), syndrome de fuite capillaire,  syndrome de Guillain-Barré

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-coronavirus-covid-19/vaccins/securite-effets-secondaires.html#a2

19- Article du Toronto Sun, « Plus de 100 jeunes de l’Ontario envoyés à l’hôpital pour des problèmes cardiaques liés à la vaccination : rapport »

https://torontosun.com/news/provincial/over-100-ontario-youth-have-been-sent-to-hospital-for-vaccine-related-heart-problems

20- Rapport de Santé publique Ontario en français sur les péricardites et les myocardites :

https://www.publichealthontario.ca/-/media/documents/ncov/epi/covid-19-myocarditis-pericarditis-vaccines-epi.pdf?sc_lang=fr

21- Article de 2015 de la Librairie nationale de médecine des États-Unis, « Une vaccination imparfaite peut augmenter la transmission d’agents pathogènes hautement virulents »

Certains vaccins pourraient-ils conduire à l’évolution d’agents pathogènes plus virulents ? La sagesse conventionnelle est que la sélection naturelle éliminera les agents pathogènes hautement mortels si la mort de l’hôte réduit considérablement la transmission. Des vaccins qui maintiennent les hôtes en vie mais permettent néanmoins la transmission pourraient ainsi permettre à des souches très virulentes de circuler dans une population. Ici, nous montrons expérimentalement que l’immunisation des poulets contre le virus de la maladie de Marek améliore l’aptitude des souches plus virulentes, permettant aux souches hyperpathogènes de se transmettre. L’immunité induite par la vaccination directe ou par la vaccination maternelle prolonge la survie de l’hôte mais n’empêche pas l’infection, la réplication virale ou la transmission, prolongeant ainsi les périodes infectieuses de souches autrement trop mortelles pour persister.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4516275/

Retour haut de page